Le Liban sous l'occupation financière par les Américains

Rencontre avec Bachar Al-Assad
Questions but no answers for Nato in Libya
USA: Cost of Nuclear Weapons Program in Dispute?

Un expert en économie parle «d’occupation financière du Liban» par les Américains. De nouvelles mesures administratives, prises par les banques locales, prennent l’allure d’une enquête détaillée sur les clients, leurs affaires, leurs intérêts et leur situation sociale. «Il s’agit tout simplement, dit-il, d’une violation de la vie privée des citoyens, ce qui est contraire aux principes des droits humains et au droit souverain de l’Etat libanais sur son économie». Tout a commencé par une contrainte, obligeant les institutions bancaires à appliquer la loi américaine Fatca (Foreign Account Tax Compliance Act), transformant le secteur bancaire en factionnaire qui traque les contribuables américains à l’étranger au profit du système fiscal fédéral. Selon les prévisions de cet expert, le secret et l’indépendance bancaires vont disparaître parce que les nouvelles dispositions prises mettent tous les dossiers à découvert devant les commissions fédérales américaines, ce qui équivaut concrètement à l’accession d’Israël aux données sur la sécurité financière et bancaire du Liban. La lutte contre le terrorisme, le blanchiment d’argent ou encore contre le crime organisé n’est qu’un prétexte pour dissimuler la volonté de contrôler les charnières de l’économie nationale.

15 Avril 2016
Source :
http://magazine.com.lb/index.php/fr/confidences/confidences-liban-?issue_id=230

COMMENTS